Analyse des acteurs impliqués dans le travail sur les DSSR

L’ACABEF est en partenariat avec plusieurs   agences du système des Nations Unies (UNFPA, OMS, ONUSIDA, UNICEF,), les ONG internationales (CORDAID, MdM-France,  les organisations de la société civile tels que le RECAPEV, la plateforme des organisations œuvrant dans le domaine de SDSR dénommée  Tous Unis pour la Santé Sexuelle et de Reproduction  (TUSSR),   le CNJ etc.…),(  le gouvernement ( La CN/CNLS) et le Fond Mondial , L’UNFPA a appuyé  de 1983 jusqu’à son pillage en 2013  les deux antennes Régionales de l’Ouham et de la Ouaka pour  les prestations de services de SDSR et les points de prestation de Bozoum et Paoua dans le cadre des  urgences humanitaires de 2003 à  2006. Cependant la clinique de Bangui continue de  bénéficier de son appui depuis le début de  la crise intervenue dans le pays de 2012  à  2016  des financements  CERF, et de la Banque Mondiale pour le renforcement des capacités en DMU et à base communautaire. Le MdM-France appui également  la clinique de Bangui  de 2006  à ce jour concernant  les activités de GBV. 

Certaines ONGs locales  telles que ANJFAS, CISJEU, ACAMS, AMI d’Afrique, RONALSI, RECAPEV RECALJLS interviennent dans le domaine d’appui aux activités de DSSR. Chacune  dans le domaine de sa mission développe avec l’association des actions visant à contribuer à ce que  1) chaque homme et chaque femme soit informé  sur ses droits en matière de santé sexuelle et de reproduction ; 2) de mener  une vie sexuelle satisfaisante sans risque et ait un accès aux  services de santé qui permettent  aux femmes de mener à bien leur grossesse jusqu’ à l’accouchement ;  3) en donnant aux couples toutes les chances d’avoir un enfant en bonne santé.

Le gouvernement en ce qui le concerne,  appui les différentes ONGs locales  dans leurs missions en leur offrant des facilités telles que les conventions de collaboration les exonérant de certaines taxes douanières d’une part et d’autres part sollicite leurs expertises dans certains domaines spécifiques.

But

Dès sa création, l’ACABEF s’est fixée comme buts de :

  • Participer au côté du Gouvernement à créer des conditions nécessaires au développement économique, social, culturel de la population ;
  • Appuyer le Gouvernement et à travers lui les services de Santé Maternelle et Infantile ;
  • Contribuer à l’intégration des programmes de Planification Familiale dans le système de Santé Publique ;
  • Procurer en cas de nécessité, des conseils utiles pour soulager les couples frappés de stérilité et les aider à prévenir des cas futurs.

Depuis les conférences internationales de la population et développement  du Caire (CIPD) de 1994 et de Copenhague, les buts ont été renforcés et réorientés, focalisés sur la Santé Sexuelle et de  Reproduction.